logoJean Nicolas Boulmier
Artiste Peintre Décorateur
Cette rubrique comprend les "effets" de matières appelés souvent "patines". Ces techniques sont utilisées un peu partout, on peut les créer à volonté selon les lieux et les ambiances. En relief ou lisse, une fois vernis, elles peuvent être léssivées et peuvent se conserver beaucoup plus longtemps qu'une simple peinture unie.

  • Roche noire

    Voici les idées pour ce « carré d’accueil » de la cave historique MACÁN. Deux thèmes y sont regroupés : Le premier thème, réalisé par mes soins représente une imitation de roche noire pour donner l’illusion d’une cave creusée. Des dessins de brèchages ont été creusés et grattés dans l’épaisseur d’un placoplâtre. Des enduits au sable successifs ont été appliqués de manière éparse entre les brèchages. Un glacis noir anthracite métallisant recouvre l’ensemble, il a été patiné avec des rehauts gris/blanc mat. Le second thème, réalisé par Gilles Chabrier, est fait de panneaux de verre collés aux UV. Ils ont été gravés en façade par sablage en suivant un dessin gaufré en cuir de Cordoue. (je ne suis pas à l’origine de ce dessin). Le choix d’un éclairage en bas dans le verre et en haut devant les panneaux a été réfléchi pour mettre en valeur tous les effets de gravage fait à la main. A noter que ce carré d’accueil reçoit des clients à la dégustation et permet les transitions entre la cave historique et le chai à barriques.

    MACÁN Bodega, Samaniego en Espagne

  • Dégradé sur moulures

    Voici une patine difficile à réaliser lorsqu’il y a des « reliefs ». Les glacis se concentrent en quantité dans les creux de moulures, ce qui donne en général un aspect très foncé. Il faut faire une succession de glacis de plus en plus foncés et de moins en moins hauts sur les murs pour y arriver. Quatre glacis gris puis noir ont dûs être appliqués pour cet exemple.

    Edr, Le Club rue du Faubourg St Honoré à Paris

  • Le "1920" Chalet du Mont d’Arbois

    Voici cette salle de restaurant avec des voûtes très présentes qui abaissent considérablement les niveaux de plafond. Le support d’origine était un tadelack jaune paille brillant qui donnait une impression de froideur malvenue pour un chalet hôtel de montagne les pieds dans la neige. Pour cette rénovation, la cliente souhaitait une moquette pour supprimer les effets de résonnances sonores. Je lui ai présenté un dessin de moquette avec une gamme de 4 ou 5 tons qui nous ont permis de la faire fabriquer sur mesure et qui a déclenché l’option d’une patine dégradée brune mate aux pieds des voûtes. Pour compléter cette décoration, les vasques et niches ont reçu des feuilles de métal argenté posées façon « arraché ». Une séparation en verre réalisée par Gilles Chabrier, modernise par les leds cette ambiance « montagne rustique ». A noter que les personnages peints sur les murs par Thierry Bruet ont été conservés en l’état.

    Le Mont d’Arbois, Megève

  • Bois noirci et patines dégradées

    Voici un ensemble de patines qui se complètent entre murs et portes. En chêne brut légèrement sablé, les portes ont reçu un glacis frotté/raclé pour mettre en valeur les reliefs naturel du bois. Quant aux murs, après l’application d’une peinture acrylique épaisse, donnant un peignage et brossage vertical façon « cordage », voici la réalisation d’une patine dégradée en partant du blanc en haut vers un noir ivoire dans le bas. L’idée était de ne pas écraser la pièce avec une teinte forte puisque la hauteur est de 2m20. Les patines dégradées permettent souvent de prolonger le blanc du plafond sur le haut des murs pour alléger tout en osant des teintes fortes sur les bas afin de donner du caractère aux pièces. A noter que je suis à l’origine du choix des matériaux et de l’ensemble du concept décoratif du salon : l’ilot central (bar), les patines murales, les tables, les niches, le coin salon y compris les tissus, les verres noirs derrière l’écran, etc…. sauf les plafonds phoniques et le couloir en verre renfermant les bouteilles de vins.

    EdR, Boulevard de Rothschild, Tel Aviv

  • Une décoration « Jour/nuit »

    Voici une chambre avec de grandes herbes argentées sur des rehauts d’enduits en relief chargé en particules photoluminescentes (ce n'est pas de la fluorescence) La vision douce du jour interpelle vivement au début de la nuit. L’intensité baisse au cours de la première demie heure puis s’estompe pendant la durée de la nuit dans un esprit que je qualifierais « clair de lune ». Ce phénomène de photoluminescence se recharge naturellement avec les spots et/ou la lumière du jour. Le seul inconvénient …..cela ne s’éteint pas !! A noter qu’un meuble dit « Tétris » complète cette chambre dont les explications se trouvent en suivant ce lien.

    Pregny en Suisse

  • Restauration d’une pierre de Paris

    Lors de travaux de rénovation dans cet établissement bancaire (voir inclusion de sable), j’ai proposé de conserver ce poteau en très mauvais état et mis à nu pour l’occasion. Sa présence laisse entrapercevoir l’histoire du bâtiment et amène une ambiance d’authenticité au sein de cet espace. Les surfaces de ces pierres étaient très riches en matière et m’ont permis de mélanger mon travail d’imitation aux vraies pierres. Grâce aux photos, Je vous laisse juge…

    EdR, rue du Faubourg St Honoré, PARIS 8ème

  • Muséoseine

    Pour le musée Muséoseine, le cabinet d’Architecte scénographe « Le Conte/Noirot » et l’agenceur « Séquoïa » m’ont sollicité pour l’imitation d’un béton texturé reprenant l’esprit des berges de la Seine. L’idée était d’intégrer au mieux les « jupes » d’une passerelle représentant un méandre de la Seine qui sépare deux niveaux dans le musée. L’histoire de la Seine, notamment les phénomènes de « Mascaret » y sont très bien expliqués.

    Caudebec en Caux, en Normandie

  • Inclusion dans le sable

    Pour les couloirs de cet établissement bancaire, il fallait trouver un revêtement solide et résistant aux chocs tout en étant le plus décoratif possible. L’idée d’un enduit sablé était appropriée pour sa résistance et sa longévité. Vu l’épaisseur de sable, un motif en creux façon « sgraffito » pouvait facilement y être placé afin de personnaliser et rendre identifiable cet établissement financier.

    EdR, rue du Faubourg St Honoré, PARIS 8ème

  • Salon oval

    Donnant sur les jardins, ce magnifique salon où toutes les boiseries sont cintrées et courbes, a nécessité beaucoup de temps à sa restauration. Très sombre et sali par les époques, ces boiseries ont été décirées, brossées, des pièces de bois changées avant notre intervention. L’idée était de préserver précieusement la fibre et la nervure du chêne tout en éclaircissant la pièce. Ce n’est ni une lasure ni une céruse mais un blanchiment essuyé afin de donner un effet patiné, clair, presque « poudreux » dans tous les creux. Ce fut un plaisir et un honneur de travailler derrière ceux qui ont créée cette pièce il y a bien des décennies.

    Boulevard St Germain, Paris

  • Bandes photoluminescentes en creux

    Sur des portes de placard, création de bandes en relief patinées blanchies grisées. Dans tous les creux, il aurait été possible d’appliquer des particules photoluminescentes comme l’échantillon présenté mais l’option n’a pas été retenue à la réalisation.

    Villa Poirier, Paris 15ème

  • Enduits sablés sgraffito

    Réalisation sur les murs, d’un enduit sablé en deux couches permettant de révéler en creux des motifs ornementaux façon "Sgraffito"dessinés par mes soins. En atelier, a été réalisé un report des dessins à l’échelle et un pré découpage dans des plastiques épais et durs, des formes. Sur place, ces gabarits ont été maintenus à l’aide de colles repositionnables le temps de ré-enduire tous les murs pour donner l’illusion que les motifs aient été creusés dans la masse du mur.

    Pregny en Suisse

  • Patines « rétractées » argentées

    Cette technique de patine rétractée consiste à superposer un glacis acryl fluide sur un solvant fraichement étalé afin de faire rétracter (ou « fuser ») l’acrylique, donc de faire réapparaitre les fonds (prune pour cette occasion). Très difficile…… D’après mes dessins, réalisation sur mesure du mobilier. Le plan de travail est un verre en trois épaisseurs collées et sculptées par sablage dessous. La vasque a été post formée à l’envers dans des fours, sablée, retournée puis adaptée dans le plan de travail. Réalisation exceptionnelle réalisée par Gilles CHABRIER, sculpteur sur verre situé à la Bastille.

    Pregny en Suisse

  • Patines noircies en dégradé

    Après l’application d’une peinture acrylique épaisse, donnant un peignage et brossage vertical façon « cordage », réalisation d’une patine dégradée à l’huile en partant du blanc en haut vers un noir d’ivoire dans le bas. Les huisseries ont été traitées avec une patine peignée, brossée et les socles de rampe sont réalisés en fausse pierre grisée et leurs coupes jointées.

    Entrée et cage d’escalier,  Pregny en Suisse

  • Patines «rétractées» blanchies

    Cette technique de patines rétractées consiste à superposer un glacis acryl fluide sur un solvant fraîchement étalé afin de faire rétracter (ou « fuser ») l’acrylique, donc de faire réapparaitre les fonds (argentés pour cette occasion). Très difficile…… En se référant au sol, un faux marbre noir a été réalisé sur le dessus de tous les meubles et de toutes les plinthes.

    Salle à manger, Pregny en Suisse

  • Salon Megève/Mont d’Arbois

    Imitation sur une cloison amovible d’un aspect « ardoise » et ses feuilles de métal au centre. Le tout fait référence à un restaurant dénommé « le Club House » situé au Mont d’Arbois au-dessus de Megève (1000 couverts par jour en saison).

    EdR, Rue de Hesse, GENEVE

  • Feuilles de laiton sur placard ondulant

    Pose de feuilles de laiton façon « arrachée » sur fond grisé frotté à la poudre de bronze. Vernis flatting brillant en finition

    Avenue Hoche, PARIS 8ème

  • Grisaille sur boiseries

    Voici des patines à l’huile sur chêne. L’encrassement des cires, le rebouchage de trous de tableaux, la suppression de caissons, etc… ont nécessité une rénovation en profondeur. L’idée était d’en profiter pour apporter une touche de modernisme et d’éclaircissement. La 1ère difficulté résidait dans le décirage qui a nécessité des passes et des passes de décapants et de nombreux rinçages à l’eau sinon rien ne pouvait adhérer dessus. La 2ème difficulté était la réaction des glacis à l’huile sur le chêne qui réagit différemment selon les panneaux, les moulures, etc… Il est rare que les clients nous laissent prendre le risque de modifier leurs boiseries en chêne.

    EdR, rue du faubourg Saint Honoré, Paris 8ème

  • Bureau de directeur bancaire à Genève

    Le design des bibliothèques, boiseries, cache-radiateurs, visioconférence, etc… a été créé par mes soins. J’ai traité en atelier les plaques d’acier verticales de chaque côté de la visioconférence à l’aide de plusieurs acides projetés simultanément afin d’oxyder violemment en quelques secondes et minutes l’acier. Une fois sèches, les plaques ont été grattées, poncées puis vernies afin de diminuer la puissance des couleurs et ne garder qu’une altération modérée des surfaces. Au vu de la dangerosité, cette technique est réservée à des professionnels très avertis et nécessite des protections adaptées.

    EdR, Rue de Hesse, Genève en Suisse

  • Salon du Chalet du mont d’Arbois

    Ce salon avait besoin d’un petit « relooking ». L’éclaircissement des boiseries était indispensable et la mise en teinte des murs permettait d’adoucir la transition avec les poutres. Je devais garder les fonds en plâtre blanc balayés et rugueux d’où ce bosselage propre aux murs de cette région.

    Megève en Haute Savoie

  • Rosace d’acier

    Les spécialistes en rosace monumentale ne s’y tromperont pas : c’est du trompe l’œil. Je ne connais aucune rosace à ce jour dont la structure serait en acier riveté mais l’effet parait normal et s’intègre parfaitement aux autres matières dans ce temple protestant. Malgré une conception datant de l’époque Eiffel, cette rosace en pierre sur la façade extérieure, avait été lissée au plâtre à l’intérieur, ce qui donne de larges bandes peintes mal proportionnées autour de ces beaux vitraux. L’imitation de superposition de cornières d’acier riveté meuble ces espaces et les rend plus équilibrés.

    58 rue de Lille, Paris 7ème

  • Temple protestant

    Dès que je l’ai vu, ce lieu m’a inspiré. J’ai été conseil pour l’ensemble des éléments décoratifs : * Fausse pierre sur les piliers, frises et ogives (réalisés en staff car à l’époque « Eiffel », les structures étaient métalliques puis habillées d’ornementation en plâtre) * Faux acier rouillé sur les âmes aux plafonds, les colonnettes et la rosace (idée de trompe l’œil jamais réalisée à ce jour ailleurs) * Rehauts de glacis vermeil (ni or, ni argent mais entre les deux) dans les fenestrons de balustrades, les entourages de fenêtres et tous les murs de fond de galerie (effets de grands aplats nacrés) * Choix des différents beiges unis transmis aux peintres en bâtiments. Aidé de mes collègues de métier, nous avons su imiter des matériaux traditionnels comme la pierre et le métal pour assurer et compléter l’âme du lieu sans fantaisie ni surcharges. Cette ambiance paraît naturelle grâce aux jeux de tons sur tons entre la pierre et les beiges. Au vu de l’importance et de l’impact d’une telle rénovation au sein de la confrérie protestante, je tiens à remercier les dirigeants de m’avoir fait confiance du début jusqu’à la fin.

    58 rue de Lille, Paris 7ème

  • De l’étain sur acajou

    Ces meubles au préalable en acajou foncé au vernis brillant et ferrures dorées ont été relookés façon meuble de métier en métal. Les produits à base de véritables particules métalliques de granulométrie nanométrique, mélangées à des résines vinyliques permettent une accroche sur toutes surfaces. Seul un ponçage fastidieux permet de révéler les particules afin de donner les reflets métalliques. Pour cette prestation, des particules d’étain (Métalis) des Ets Laverdure ont été utilisées.

    EdR, rue du faubourg Saint Honoré, Paris 8ème

  • Bureau masculin

    Voici des boiseries aux patines peignées anthracite contrastant fortement avec les murs. Cet ensemble donne un côté masculin souhaité dès le départ. Sur les murs, des patines à l’huile sur colle à l’eau ont été brossées verticalement puis détrempées au tampon jex mouillé.

    Rue du Château, Marolles en Hurepoix dans l’Essonne.

  • Bureau Suisse de Mme de R.

    Les murs ont reçu des papiers de soie froissés incrustés dans de l’enduit encore frais pour les tons fauve et des papiers de soie froissés collés sur de l’enduit sec et dur pour les tons prune. L’ensemble du mobilier et des tableaux étaient déjà présents avant les travaux hormis les éclairages néon inventés par mes soins, spécialement pour le lieu.

    EdR Rue de Hesse, Genève en Suisse

  • Cabinet de Cardiologie du docteur Vittecoq

    Des patines peignées et des carrés d’enduit colle ton bois suffisent à donner une ambiance chaleureuse, simple et sobre mais suffisamment présente pour laisser ressentir aux patients un endroit de bien-être.

    Saint Michel sur Orge dans l’Essonne

  • Poteaux décoratifs en vrai béton

    Ces poteaux font partis d’un ensemble décoratif comprenant du béton moulé façon planche de bois, des imitations d’ardoises striées, des patines peignées aux teintes dégradées sur les hauts de murs. Ce restaurant d’altitude pouvant accueillir entre 800 et 1200 couverts chaque midi en haute saison de ski est fortement sollicité et devait être traité avec des matériaux solides. L’association du béton et d’enduit colle résiné imitant l’ardoise était le plus approprié. Sur les hauts de ces poteaux, une composition de plâtre et gravier a été coulée et patinée ton ardoise sur lit de fibres de verre (en atelier et collé sur place).

    Le Club House du Mont D’Arbois, Megève en Haute Savoie

  • Patine brossée pochée prune

    Réalisation d’une patine prune au côté d’un décor égyptien réalisé 14 ans auparavant. Je me suis servi du relief existant du mur qui était très poché et pommelé. C’est une patine huilée réalisée sur une sous couche vieux rose parme puis vernis. Cette patine à l'huile est une patine pochée brossée

    Villa Poirier Paris 15e

  • Motifs tramés sur portes

    Réalisation de patines peignées sur les portes et brossées avec spitées sur les murs. Les portes n’ont pas été creusées comme cela laisse paraître mais une surépaisseur d’enduit lissé sur l’entourage et d’enduit strié au centre à été rajouté. Cette réalisation est destinée à un petit couloir dégagement.

    Villa Poirier Paris 15e

  • Copie de papier peint

    Réalisation d’un faux papier peint ! J’ai copié le papier peint existant qui a été posé il y a de nombreuses années et qui ne se fait plus. Pour vous éviter de chercher ou de jouer au jeu des 7 erreurs, il s’agit des deux portes et de l’arrière du nouveau wc. Bonne comparaison !

    Sceaux dans les Hauts de Seine (92)

  • Enduit à relief vertical

    Décoration d’un salon, d’une salle à manger et d’un côté cuisine avec des murs lisses en patines dégradées beige dont trois murs à forte structure d’enduit vertical. Cette matière a été réalisée avec des outils de maçon. Pourquoi pas ! Hormis les teintes, les effets de structures entre le jour et les lumières d’appoint du soir sont étonnants.

    "La Maison de l’étang" au sein du Château Clarke situé à Listrac dans le Médoc

  • La chambre de Clément

    A peine né, je crois que ce petit clément aura une chambre déjà bien décorée. La fraîcheur des verts et jaunes donne à cette pièce une ambiance douce et de bien-être.

    St Jean les deux Jumeaux dans le 77

  • Plâtres cirés sur fond rouge

    Voici pour cette petite entrée, une patine ton pierre et ses panneautages façon badigeon sur plâtres cirés. Pour réaliser cette technique façon "fresques usées », il fut nécessaire de garnir les fonds en rouge vermillon et quelques fondus de noir. Les enduits plâtre furent apposés après. Le plafond quant à lui, a reçu une patine huilée terre d’ombre sur fond rouge puis simplement vernis. Les interrupteurs déjà en place, ont été traités façon faux bois

    Marolles en Hurepoix, dans l’Essonne (91)

  • Mur d'or

    Pose de feuilles d’or sur le haut des murs de cette alcôve. A savoir qu’aucune protection par vernis n’est à envisager . L’éclat doit rester naturel et authentique.

    Avenue Marceau, Paris

  • Faux métal usé sur du vrai !

    Voici deux poteaux métalliques installés depuis peu dans cette rénovation qui avait pour finition un minium orange antirouille. On m’a simplement demandé de leur donner un aspect usé, frotté, cogné, etc… façon « squat » rue Talleyrand !!

    Rue Talleyrand Paris

  • SPA : piscine intérieur et jacuzzi

    Voici la décoration d’un spa comprenant : un couloir/entrée réalisé avec une patine lisse prune ; une patine dégradée grise en relief sur le reste de murs de la piscine intérieure, couloir, et des 4 salons de massage. A noter que je suis intervenu pour l’implantation des mosaïques façon « bulles carrées » ! et de la réserve éclairée sur le dessus du banc d’accueil. Pour complément voir dans la rubrique "autres et curiosités" le "SPA : 4 salons de massages"

    Chalet du Mont d’Arbois, Megève

  • salle de bain bleue

    Cette salle de bain avait été peinte dans un bleu uni qui ne convenait pas. L’idée à été de blanchir le haut et de créer un soubassement dans un bleu différent et plus soutenu. L’ensemble traité en teinte froide demandait à être rehaussé par une teinte chaude d’où cette idée de carrés jaune en guise de frise.

    Nogent sur seine (10)

  • Fleur de lotus décorative en relief

    Cette chambre et sa salle de bain attenante ont reçue une patine dégradée ocre sur peinture épaissie. Sur le haut des murs on trouvera deux frises, l’une en relief représentant des fleurs de lotus en trois épaisseurs de pochoirs et l’autre en mousseline froissée brune sur fond de bronzine. Des meubles « Bugatti » viendront compléter l’harmonie de cette chambre.

    Paris 8ème

  • Hall d'accueil du Château CLARKE

    Dans le hall d’accueil du Château Clarke, réalisation sur les quatre murs d’une patine peignée dégradée toute hauteur (8mètres). Faux bois en raccord sur les enjoliveurs blancs des 16 spots au plafond.

    Listrac (33)

  • Frisette de sapin usé blanchi

    Rattrapage de ce vieux couloir en lambris foncés, pour un bois blanchi poncé. Des soubassements plus soutenus et une frise inventée sur place pour enfin égayer ce couloir.

    Varennes Jarcy (91)

  • Bandes brunes striées

    Réalisation d’une patine talochée dans cette cage d’escalier puis de trois bandes brunes striées juste sous l’implantation des trois spots.

    Varennes Jarcy (91)

  • Entourages pastels pour portes

    Une patine jaune paille pour cette mezzanine, avec des couleurs différentes pour chacun des entourages de portes qu’elle dessert.

    Villiers sur orge dans l’Essonne (91)

  • chambre bouton d'or

    Réalisation d’une patine jaune bouton d’or sur fond de peinture épaissie balayée sur l’ensemble des murs y compris dans les anciennes mangeoires. Entourage des portes en patine peignée ivoirine puis imitation d’une fausse pierre et ses coupes de joints sur l’ancien poteau en ciment brut.

    St Georges de Montaigu en Vendée

  • vitrine fond doré

    Pour ce fond de vitrine, pose de feuilles d’or façon “arrachée” sur fond de peinture épaissie ocre rouge.

    Mont d’Arbois, Megève

  • Grand salon de chalet de montagne

    Les murs sont talochés, poncés puis patinés façon « badigeon » puis rehaussés par de grands cadres plus soutenus. En finition réalisation de filets foncés et liserets blanchis autour des cadres. A noter que les radiateurs ont reçus des peintures épaissies à la place de l’effet donné par l’enduit.

    Mont d’Arbois, Megève

  • Chambre de Mr et Mme de R.

    Voici une chambre où l’on a voulu contredire les murs entre eux. D’un côté les boiseries en frêne et de l’autre un mur à damiers brun (plâtre) peignés en alternance. Le plafond avec ses panneaux en relief a des bandes séparatives rayées rappelant le mur brun.

    Mont d’Arbois, Megève

  • pluie de galets

    Salle de bain, avec une densité de galets qui s’intensifie vers le bas jusqu’à rejoindre le sol posé par les carreleurs. Du vrai sable a été collé entre les galets sur l’ensemble des murs y compris le radiateur. Un morceau d’ardoise ferrugem (de la cabine de douche) à été fixée au centre du radiateur. Le coquillage sur le miroir a été dessiné par mes soins.

    Mont d’Arbois, Megève

  • lits superposés

    Chambre d’enfants aux lits superposés avec sur les murs une alternance de bois foncés et de patines jaune orange dégradés. Sur le haut des murs nous trouverons des silhouettes d’arbres, montagnes, etc… Les portes de placards sont peintes avec de l’ardoisine, une peinture imitant l’ardoise qui permet de dessiner à la craie et d’essuyer ensuite.

    Mont d’Arbois, Megève

  • Écrivons le long des murs !

    Sur un fond de patine chiffonnée, voici un poème sur le thème de l’amitié écrit en circonférence et à mi-hauteur de la pièce. Pour compléter l’esprit, une plume peinte en trompe l’œil est placée sur chacune des deux portes.

    Rue Parmentier à Neuilly (92)

  • Couloir en couleur et gaité

    Les couloirs sont des endroits de passage auxquels on ne porte pas souvent assez d’importance. C’est justement pour cela que nous avons voulu le mettre en valeur et donner de la présence et de la gaité. Une patine dégradée de l’orangé au vert en passant par le jaune à été faite avant la réalisation des fleurs peintes à la main.

    Rue Parmentier à Neuilly sur Seine

  • Mariage de patines grise et prune

    Voici un jeu de contraste couleur prune/gris clair pour cet ensemble entrée, salon, salle à manger. Un effet brossé avec empreinte de lame pour la couleur prune et un effet de peignage en relief pour le gris clair, le tout rehaussé par la pose sur les portes, mur et bibliothèque de feuilles dorées en morceau.

    Rue Parmentier à Neuilly sur Seine

  • Allumer le feu ! avec une patine dégradée

    Réalisation, dans ce très beau volume, d’une patine dégradée couleur feu en opposition aux murs de pierre conservés en l’état.

    Marolles en Hurepoix dans l’Essonne

  • Pochoirs pour sable collé

    Dans cette salle de bain à vague (vrai marbre), Réalisation d’une patine peignée en relief puis dégradée dans les bleus/vert d’eau. Des motifs en sable collé ont été appliqués grâce à des pochoirs crées par mes soins. Ceux-ci ressortent du mur d’environ 3mm, sont très dur et malgré la colle ont gardés la vrai couleur du sable.

    Paris 8ème

  • Décors de théâtres espagnol

    Réalisation dans une salle à manger d’une patine dégradée dans les tons verts sur toute la hauteur des murs. Découpage puis collage d’anciens décors de théâtre espagnol peint à la gouache sur papier kraft datant des années 1920. Ancienne vitrine : réalisation sur toile d’un treillage et d’un fond en dégradé, le tout collé au dos de la vitre FACE peinture.

    Rue du Cirque, Paris 8e

  • Une patine blanche sur du blanc !

    Réalisation dans un salon, d’une patine peignée blanche écrue sur l’ensemble des murs et frises en relief. Reprise des encadrements de miroirs en dorure, en respectant leur vieillissement.

    Rue Molière, Paris 1er

  • Dégagement en dégradé

    Réalisation d’une patine peignée dégradée sur l’ensemble des murs. Création sur les portes de fausses bandes d’acier façon martelé avec faux rivets, et d’un faux bois vert d’eau.

    Avenue Victor Hugo Paris 16e

  • WC anthracite

    Réalisation d’une patine dégradée de l’anthracite (se référant au granit du sol) au gris perle, avec des filets partants du sol et s’estompant sur le haut du mur.

    Avenue Victor Hugo Paris 16e

  • Bloc de fausses pierres

    Réalisation de patines dégradées sur les murs et de quatre pilastres (en carreaux de plâtre) sculptés et patinés façon "pierre verte", reprenant l’esprit du tableau pour lequel le mur central à été construit spécialement.

    Avenue Victor Hugo paris 16e

  • feuilles de toilettes !!

    Patine à l’huile brossée jaune avec une frise en véritable feuilles d’érable pourpre collées puis légèrement dorées sur les nervures.

    rue Cambronne, Paris 15e

  • Moulures et filets dorés

    Réalisation de filets de dorure sur l’ensemble des moulures de la réception et le grand salon.

    Avenue Victor Hugo, Paris 16e

  • Patines pompéiennes

    Réalisation de diverses patines pompéiennes, avec deux masques représentant la joie et la tristesse.

     

  • Patines marbrées

    Réalisation d’une patine brossée marbrée dans l’intérieur des panneaux, puis un rehaut vert bleuté sur tous les entourages.

    Avenue Téophile Gautier, Paris 16e

Jean-Nicolas BOULMIER
Artiste Peintre Décorateur
41 rue du Vieux Perray
91700 Sainte Geneviève des Bois
Tel : 01.69.04.64.42
Mob: 06.62.18.64.42
Vous souhaitez être tenu au courant de mes actualités? Inscrivez-vous ici!

captcha