logoJean Nicolas Boulmier
Artiste Peintre Décorateur
Décors plans peints à la main créant l’illusion de relief et de distance à l’œil. on peut les peindre sur tous types de supports mais le plus souvent, ils sont réalisés sur toile puis collés ou tendus sur site. Tous les thèmes peuvent y être traités sauf les paysages et vues d’extérieures que je préfère classer dans la rubrique "panoramiques".

  • Coquelicots blancs

    Sur des portes de placards, lissage parfait des surfaces par ponçage à l’eau, enduit gras, reponçage à l’eau, réenduit, etc…. Pose de feuilles de laiton en suivant un quadrillage précis. Lustrage au coton et vernissage au flatting brillant en deux couches avec ponçage à l’eau entre deux. Avec du vernis mat blanchi au titane, réalisation à main levée de coquelicots. C’est une technique permettant de créer des effets de mat sur brillant qui font disparaître et réapparaître les motifs lorsque l’on se déplace devant, tout en captant les couleurs avoisinantes de la pièce grâce à la réflexion des feuilles de métal.

    Villa Poirier, Paris 15ème

  • Salon Gitana

    En référence aux bateaux Gitana et d’après mes dessins, création sur une cloison amovible d’une fausse voile et son écusson. La texture est donnée grâce à la superposition du taffetas plissé et du papier de soie froissé. Une partie de la pièce est traitée avec des panneaux de corian et des peintures métallisées identiques à celles des bateaux GITANA peints par Hubert Corfmat sur place.

    EdR, Rue de Hesse, GENEVE

  • Toiles trop courtes

    Ces deux toiles datant de la fin 19ème avaient été montées sur châssis en bois certainement pendant de longues années. Elles ont été démontées puis collées par un tapissier dans l’intérieur des panneaux de cette salle à manger. Seul petit problème avant la pose, ils ont constaté qu’elles étaient trop courtes ! Cet exercice difficile était un réel défi. Trois couches d’enduit colle et de nombreux ponçages furent nécessaires pour retrouver la même épaisseur de toile. Après avoir retrouvé les tons de fonds de toile en dégradé, j’ai prolongé, rajouté et créé certains motifs en faisant appel à mon imagination. En conséquence mes rajouts reprennent le style et la main de l’artiste « anonyme » pour se fondre avec l’ensemble.

    Avenue Hoche Paris 8ème

  • Capitonnage prune

    Ce capitonnage en trompe l’œil apporte une force et une présence nécessaires à la transition entre la modernité de cette chambre et l’ensemble du château.

    Pregny en Suisse

  • Bandes photoluminescentes

    La luminescence dans une chambre à coucher doit être douce pour ne pas rester éveillé la nuit mais c’est malgré tout l’endroit idéal pour apprécier une décoration différente de jour et de nuit. Les bandes, faussement creusées en trompe l’œil, donnent une envolée moderne dans cette chambre de château tout en respectant les moulures et autres ornementations. Leurs emplacements tiennent compte des tableaux à venir. Les saisons, l’ensoleillement, l’éclairage artificiel, etc… font varier la puissance de restitution de cette luminescence en fonction des expositions aux UV. Ces bandes viennent en complément d’un ciel également luminescent (rubrique sol/ciel).

    Pregny en Suisse

  • Singeries Chinoise

    Voici une succession de petits singes moqueurs et taquins. De nombreux croquis et recherches furent nécessaires pour les harmoniser ensemble. Cette réalisation s’inspire et coïncide avec la parution d’un très beau livre sur Christophe Huet qui réalisa La Grande et La Petite Singerie du château de Chantilly au 18ème siècle.

    Rue du Conseiller Colignon, Paris 16ème

  • Le bain du paon !

    Voici une ancienne baignoire ayant un thème inattendu, original et très sympa : un paon et quelques grosses fleurs blanches sur fond de patine violine. Un rappel de patines et de fleurs sur les portes de placards et une bronzine imitant l’aspect des robinetteries pour harmoniser l’ensemble de la pièce.

    Rue de l’Abreuvoir à Montmartre

  • Imitation de papier Nobilis

    Voici la reprise sur des portes d’un motif de glycines imprimées sur du papier Nobilis déjà présent dans la pièce. Cette réalisation relève des techniques utilisées par les peintres décorateurs de théâtre, c'est-à-dire par aplats de gouaches unies et superposées les unes sur les autres rapidement. Cette technique est le témoignage d'une grande époque dont les Ets Zuber (par exemple) ont été et sont toujours  les témoins.

    Rue Eugène Maison à Sceaux (92)

  • La toile du chat

    Voici un trompe l’œil traitant une scène d’intérieur campagnarde avec sa pierre évier placée devant une ancienne porte cochère murée. Un chat birman aux yeux bleus vous suit de son regard où que vous soyez dans la pièce. Avant de trouver sa place définitive, cette toile pourrait nous raconter bien des choses. Elle m’a suivie sur plusieurs expositions et a fait un bon nombre d’envieux ! (Château de Chamarande, Equip Hôtel, foire aux Haricots à Arpajon) Les dimensions de la toile (3.55m*2.55m) ne correspondant pas à celles du mur, il a fallu enduire son entourage pour récupérer l’épaisseur et faire preuve de dextérité dans les teintes pour lui prolonger sa patine dans le reste de la pièce afin de l’intégrer complètement.

    Avenue Charles de Gaulle à Arpajon dans l’Essonne (91)

  • branche de cerisier

    Voici une salle de bains étroite, sans fenêtre, sans verdure ni perspective qui nécessitait que l’on « repousse » ses murs. L’idée a été d’imaginer des plantes et accessoires de jardiniers derrière de fausses cloisons de tissu tendu afin de n’en déceler que le jeu des ombrages. Un faux bois général dans toute la pièce pour justifier les cadres de soutien du faux tissu. Au dessus de la baignoire, j’ai imaginé que l’on ait pu accrocher par de simples nœuds une (fausse) toile de lin qui relate un dessin d’atelier. Une branche de cerisier dont le dessin à la craie commencerait à gauche, dont on verrait ensuite l’évolution vers la peinture, jusqu’au trompe l’œil poussé puisque les pétales et fleurs finissent par en tomber.

    Paris 8ème

  • wc champêtre

    Sur fond de patines au chiffon gris/beige, réalisation de motifs floraux donnant un côté champêtre à ce petit wc.

    Nogent sur Seine (10)

  • Des portes à fleurs

    Voici 4 portes en trompe l’œil traitées sur un thème floral et champêtre en accord avec le décor provençal que vous découvrirez dans la rubrique "panoramiques" : Le Château de Grignan. Les portes (planes) ont été préalablement traitées avec de fausses moulures et un champ plat vert en accord avec la patine générale de la pièce.

    Plessis pâté dans l’Essonne (91)

  • Maison POU

    Voici un bandeau de dessus de caisse pour la Maison POU avenue des Ternes à Paris, charcutier traiteur depuis 1830. Cet ensemble traité façon "nature morte" réunit un certain nombre de denrées de qualité distribuées par la Maison POU. Pour information, la décoration générale à été refaite.

    16 Avenue des Ternes Paris 17e

  • mesurons-nous

    Voici la création de 4 toises personnalisées pour chacun des enfants afin de conserver leurs étapes de croissance. Au préalable une patine dégradée 3 tons (blanc, jaune, vert) a été réalisée sur l’ensemble du dégagement.

    Paris 8ème

  • Salon nautique

    Pour l’occasion du salon nautique mise en peinture de toute la maisonnette avec des couleurs fluo ainsi que la réalisation de fausses fenêtres (les volets sont vrais) pour continuer l'illusion cette maison créole.

    Paris, porte de Versailles

  • vraies ou fausses moulures

    Exécution d’une patine peignée sur toutes les huisseries et portes, puis réalisation de fausses moulures dans l’esprit de vraies déjà existantes sur les autres portes.

    Rue du Cirque, Paris 8e

  • Masque de cérémonie Africain

    Dans un salon, réalisation derrière ce VERITABLE masque africain, d’une fausse toile de paille à caractère usée pour mette en valeur l’ensemble.

    Avenue Victor Hugo Paris 16e

  • Le hublot

    Ambiance "cabine de bateau". Réalisation de fausses planches horizontales en faux bois blanchi, puis d’un hublot en trompe l’œil sur un thème marin.

    Rue Cambronne, Paris 15e

  • Tête de lit drapée

    Drapé en trompe l’œil sur fond de patine brossée, entourant le lit et ses chevets (les cadres sont vrais !)

    rue Cambronne, Paris 15e)

  • Une gouttière dans le salon !

    Dans une ex-loggia/balcon devenue salle à manger, réalisation d’un faux treillis et sa végétation, en incorporant un véritable tuyau de gouttière en pvc traité en faux zinc

    rue Cambronne, Paris 15e

  • Entrée Egyptienne

    Réalisation d’un décor égyptien sur l’ensemble des murs, avec un ciel et un motif différent sur chacune des portes.

    Villa poirier, Paris 15e

  • Tête de taureaux

    Réalisation dans une salle à manger d’une patine brossée jaune sur les murs et d’un soubassement en fausse pierre. Le thème étant l’Espagne, de fausses fontaines à tête de taureaux équipent les niches éclairantes. (L’éclairage a été posé en conséquence).

    Avenue d’Iéna, Paris 16e

  • le lampiste

    Réalisation dans une salle à manger de fausses toiles de riz, sur le thème d’un porteur de feu dit le "lampiste chinois", le tout sur fond de patine chiffonnée verte. (à noter que les vasques éclairantes étaient déjà en place avant tout projet).

    Boulevard Beauséjour, Paris 16e

Jean-Nicolas BOULMIER
Artiste Peintre Décorateur
41 rue du Vieux Perray
91700 Sainte Geneviève des Bois
Tel : 01.69.04.64.42
Mob: 06.62.18.64.42
Vous souhaitez être tenu au courant de mes actualités? Inscrivez-vous ici!

captcha